dimanche 22 octobre 2017

Gazette de Pernon

Retour au concret de la vie à la campagne : il va falloir ramasser les feuilles, et tondre… Mireille se charge des feuilles, merci. Mais cette fois, même me promener sur mon “auto-tractée”, qui m’amusait autrefois, ne m’amuse plus du tout.
Après quinze jours, et même un peu plus, passés dans une soixantaine de mètres carrés, la maison, qui en fait plus de deux cents me semble immense ! Et ne plus voir “où en est la marée”, le matin en me levant — cela me manque !
Je me réjouissais de retrouver mon grand écran… et maintenant, il faut que mes yeux s’y réhabituent ! je suis obligé de lever la tête pour voir les menus minuscules, en haut — j’ai eu des problèmes d’accommodation, ce matin… Je crois que je devrais baisser encore un peu le “plateau” qui me sert de bureau. Peut-être.

Le règne du plastique

J’ai suivi dans le magazine “Marianne” d’abord, puis sur le site de Michel Onfray, en vidéo, la discussion entre ce dernier et Alain Badiou, assez intéressante — même si elle ne m’a, finalement, rien appris…
Mais les images du début m’ont fait sursauter !

22102017-bouteilles

Autrefois, on mettait à la dispositin des conférencier ou “débateurs” des carafes et des verres… maintenant, ce sont des bouteilles en plastique et des gobelets du même acabit ! À une époque où l’on nous fait sans cesse la morale contre les méfaits desdites bouteilles ! Et apparemment, les deux débateurs, qui ne sont pas vraiment des partisans de la malbouffe, ne s’en sont pas émus le moins du monde…  Pire encore : moi qui ai l’esprit mal tourné, j’ai plutôt tendance à considérer ces bouteilles-là, mises bien en évidence, avec l’étiquette bien visible, comme de la publicité. Je n’en suis pas certain, car ma photographie n’est pas assez nette, mais qu’il s’agisse de “Vittel” ou autre marque, le résultat est le même : pub, pub, pub ! Pour un magazine qui se veut critique, et pour des débateurs qui se revendiquent du même esprit, cela fait un peu “désordre”, non ?

Et je trouve amusant de confronter cela avec une image que m’avait communiquée Vincent, image censée se moquer du Congrès du PC chinois (et que j’ai volontairement tronquée, pour lui enlever son côté “blague”), mais qui me semble tout à fait intéressante à confronter avec la précédente :

22102017-chinois

ici, pas d’horribles bouteilles de plastique, avec marque bien visible, mais de jolies petites théières individuelles… Et l’on prétend que les chinois sont les plus grands pollueurs de la planète ?

Feuillets d’automne  : “Roland Furieux” – Chant XI, 13-16

Un peu de “remplissage” ici, avouons-le… reprise insistante sur la recherche d’Angélique menée dans tout le palais par Roland ; on remarquera qu’il n’est plus question du tout des autres personnages croisés par lui dans les escaliers  !

HEGEL “Quel doit être le point de départ de la science ?”, 31-33

Nou sommes là, pourrait-on dire (et enfin !) dans le “vif du sujet”… Hegel décortique à sa façon les concept d’Être et de Néant, et voit dans le commencementl’unité de ces deux concepts.

Les contraires, Être et non-Être sont donc étroitement unis dans le commencement, et l’on peut dire que ce dernier représente leur unité indifférenciée. (§ 32)

Pour suivre la démarche de Hégel, voyez la page de ce jour.

Publicités