jeudi 26 octobre 2017

Gazette de l’Après-Pernon

Déjà rempli une demi-poubelle de vieilles paperasses après avoir photographié les quelques-unes qui sont les plus importantes.
Je viens d’envoyer une “circulaire” par courriel “à tous les parents, amis et connaissances”, en les informant de la vente. J’ai eu 4 retours du “PostMaster”, ce qui m’a permis d’élaguer les adresses obsolètes dans mon carnet d’adresses. J’ai indiqué dans ce courriel que je conserverai néanmoins mon adresse “gdp@pernon.fr” – même si “Pernon n’est plus dans Pernon”, pour parodier un vers célèbre ! En effet, si le domaine de Pernonen tant que bien immobilier change de mains… le domaine “pernon.fr” lui, continuera de m’appartenir aussi longtemps que je le louerai ! Je trouve amusant, d’ailleurs, cette confrontation lexicale, pleine de sens, entre domaine matériel et domaine virtuel. J’y vois même une sorte de symbole de l’évolution de notre société

Opération “Livres”

Ce matin, je me suis attaqué aux livres de la mezzanine, de vieux livres d’informatique que j’ai carrément lancé du haut dans une poubelle… je n’en ai conservé que deux : un sur “Apache”, pour le cas où je m’intéresserais de nouveau à un serveur, et un de mes tout premiers livrets accompagnant mon “Apple II” de 1978…
Ensuite, commencé la sélection des livres dans les étagères de la chambre du fond. Isa m’a amené des cartons, et j’ai fait une supputation : à supposer que je conserve dans les 700 livres, cela représentera au moins 20 (petits) cartons… ce qui n’est déjà pas rien !
Mais je me suis rendu compte qu’il me fallait ajouter une rubrique à mon fichier : “En attente”, pour ceux que je vais laisser effectivement en attente dans les rayonnages, pour le cas où des amis ou collègues d’Isa, par exemple, en voudraient (ce ne sont pas tous des “rogatons” !) Et cette minuscule transformation m’a pris un temps fou pour que la “synchro” se fasse correctement entre l’iPhone et le Mac… Résultat : nous n’avons encore pu faire le tri que d’une seule étagère !

Feuillets d’automne  : “Roland Furieux” – Chant XII,21-24

Ce château est parcouru dans tous les sens par toutes sortes de personnages… l’Arioste nous donne enfin quelques explications : tout cela est l’oeuvre du magicien Atlante !
Et si vous voulez savoir pourquoi, lisez la page d’aujourd’hui  !

Publicités