vendredi 27 octobre 2017

Gazette de l’Après-Pernon

Discussion au téléphone avec le notaire ce matin. La signature du compromis est fixée au 14 novembre. Donc les choses avancent…
Mireille est restée hier soir très tard devant son écran à prospecter le agences et les annonces.
Moi j’ai continué à sélectionner mes livres en catégories : “En attente”, pour ceux que j’offrirai éventuellement aux gens qui les voudront avant de les jeter, et aussi : “Donné à Isa”, “Toulouse” ; et j’ai même ajouté un “n° de carton” pour que je puisse savoir où est celui-ci ou celui-là dans ceux que je conserve.
Malheureusement, j’ai des difficultés, maintenant, pour “synchroniser” ce que je fais sur le Mac ou l’iPad avec l’iPhone…  je me suis réjouis un peu trop vite de l’efficacité de “Tap Forms”, dirait-on !

*
*   *

En fin de matinée, arrivée de nos amis Daniel et Monique. Déjeuner à l’Auberge, malheureusement un peu gâché par une très grande table de convives bruyants ; et un service très lent du même coup !
Nous avons raconté à Arnaud comment c’est indirectement grâce à son restaurant que nous avons trouvé des acheteurs pour la maison — ce qui l’a beaucoup amusé.

*
*   *

L’après-midi, pendant que “ces dames” faisaient du shopping à Langon, je suis resté avec Daniel, et nous avons exploré sur son nouvel iPad les arcanes d’iOS 10. J’ai moi-même eu parfois beaucoup de mal où trouver, dans les “Réglages”, où se nichait telle ou telle commande, pour faire des choses pourtant assez élémentaires… Je trouve effarant la croissance quasi-exponentielle de la complexité de ces machines, pourtant destinées en principe à … “The rest of us” comme avait dit Steve Jobs, autrefois ! Chaque nouvelle mouture du “système” apporte son lot de “nouveautés” qui ne sont, trop souvent, qu’une façon de rendre complexes des choses qui devraient rester simples !

Feuillets d’automne  : “Roland Furieux” – Chant XII, 25-28

Dans ce curieux château, le magicien Atlante a rassemblé quantité de personnages qui s’entrecroisent sans toujours se voir,“enchantés” qu’ils sont.

Puis nous suivons les supputations d’Angélique qui se demande s’il vaut mieux pour elle chosisir Roland ou Sacripant dans l’expédition qu’elle projette pour rejoindre son “royaume des Indes”…

Publicités