jeudi 2 novembre 2017

Gazette de l’Après-Pernon

Toute la matinée à explorer les agences immobilières, essayer de lire entre les lignes des annonces, envoyer des demandes, précisions, prendre des RV…
Nous avons décidé d’aller à Toulouse les 8-9-10. Florence et René ont insisté pour nous héberger. Ma foi… nous ne nous sommes pas trop fait tirer l’oreille. Il est évidemment indispensable de faire un premier “tour de reconnaissance”…

Isabelle est contente de la table qu’on lui a donnée — et livrée  ! — et nous a trouvé un acheteur possible pour toutes sortes d’outils que j’ai dans le garage : bonne nouvelle, ça !
Le Notaire nous a répondu et tient l’acte de vente (d’achat !) de Pernon à notre disposition : il semble bien que nous ne l’avions jamais eu !

Donc les choses avancent. Mais pour l’instant, en début d’après-midi, je jette seulement ces quelques lignes sur… l’écran.
Je dois poursuivre un peu le tri de mes livres, et ça, c’est long aussi.

Feuillets d’automne  : “Roland Furieux” – Chant XII, 41-44.

L’altercation entre les trois “paladins” tourne au ridicule achevé…  pour une histoire de casque !

Du côte du numérique…

…il y a maintenant “Du côté de chez Swann”, une excellente édition réalisée par la Bibliothèque numérique de Lausanne. Je vais pouvoir jeter les diverses éditions moches que je possédais… mais pas tout de suite cependant : seul le premier volume est disponible (gratuitement) pour le moment, les autres suivront.
Une autre réalisation remarquable et récente : l’édition numérique de l’intégralité de l’Encyclopédie de Diderot & al. Un véritable monument à la gloire des “Lumières” !
Bravo ! Mais tout de même… Il serait grand temps que le Ministère de la Culture subventionne autre chose que les gros cacas de Jeff Koons et Cie  !