vendredi 3 novembre 2017

Gazette de l’Après-Pernon

À 18h, je n’ai encore rien fait d’autre que de compulser des propositions d’agence… chercher (et le plus souvent en vain !) sur GoogleMaps l’emplacement présumé de l’immeuble où nous aurions peut-être quelque chose qui pourrait nous convenir…  Les agences font le maximum pour qu’on ne puisse absolument pas savoir où se trouvent les “biens”… c’est de bonne guerre, mais quand on réside à 200km de leur siège, ce n’est tout de même pas une sinécure que de devoir les rencontrer !
Nous avons tout de même pris deux RV à Toulouse, mercredi et jeudi, “pour voir”…

Mais j’ai fini par “manger mon chapeau”, et me résigner à chercher aussi à Bordeaux ! Encore une volte-face… Les amis Florence et René, vont pouvoir rire une fois de plus — mais ils seraient probablement consternés aussi, si d’aventure nous posions nos pénates à Bordeaux !

Honni soit qui mal y pense.
J’ai continuellement refusé jusqu’ici d’aller à Bordeaux — ce que Mireille voulait d’abord. Je n’aime pas cette ville, c’est vrai !
Mais devant la difficulté de chercher un appartement à 200 km d’ici, j’ai fini par me plier au principe de réalité : nous prendrons ce qui nous conviendra le mieux, que ce soit à Toulouse ou à Bordeaux. Au fond, maintenant, je m’en moque… L’essentiel, pour moi, comme c’était pour la vente de Pernon, c’est d’en finir le plus vite possible, et de pouvoir enfin passer à autre chose !
Et il est évident qu’il est tout de même plus facile d’aller à Bordeaux trois fois dans la semaine qu’à Toulouse !…
Au grand dam de Mireille, qui semble moins souple que moi pour de telles pirouettes… j’ai donc entrepris des recherches sur Bordeaux. Exactement comme à Toulouse, quantité de logements dans des immeubles “neufs”… en réalité pas encore sortis de terre ! Nous n’allons évidemment pas louer un studio pendant deux ans en attendant !
Mais nous avons tout de même pris 3 RV pour des appartement qui “pourraient” nous convenir.

Plan de bataille façon l’Arioste (Roland-Guy, Angélique-Mireille ?)

La semaine prochaine va être chargée :
Lundi, à Bordeaux, à 10h chez le notaire pour lui remettre le “titre de propriété” ; « Entre deux rendez-vous » a-t-il dit. Il faudra frapper vite.
À 11 heures dans une agence “ORPI”. Croiser le fer pour obtenir quelque rabais ?
Mardi, à Bordeaux encore : 2 RV avec des agences à 15h et 16 h 30. D’estoc et de pointe.
Mercredi : départ pour Toulouse… er RV à 15h dans une agence… Juché sur mon mini-vélo, en guise d’hippogriffe…
Jeudi : Toulouse ; RV dans une autre agence… Je mettrai mon béret en guise de heaume.

Mais autant dire que ce “Journal en ligne” sera très probablement squelettique, ces jours-là !