samedi 4 novembre 2017

Gazette de l’Après-Pernon

Les supputations et la chasse aux Pokémons immobiliers nous ont encore occupé toute la soirée d’hier et la matinée. Nous frôlons l’overdose.
À Bordeaux, nous avons un RV supplémentaire prévu lundi, pour un appartement bien situé, du côté de Ste-Croix. Avce “Google Street View”, j’ai réussi à localiser la résidence dans laquelle il se trouve ; la rue n’est pas très sympathique, l’aspect de l’immeuble non plus, mais la station du tram est juste à la porte… et l’intérieur semble convenable. Nous verrons.
Quant à Toulouse, l’Agence “Orpi” qui gère un des appartements que nous avons sélectionnés, elle est en ce moment aux “abonnés absents” ? Ce qui est tout de même un peu surprenant.

Lecture

J’ai lu un peu du livre de Gérard Berry sur “L’hyperpuissance informatique”. Intéressant, mais je suis tout de même un peu déçu : cela me fait plaisir de constater que je retrouve dans les propos de cet éminent professeur au Collège de France ce que je pense et “prêche” depuis si longtemps… mais cela ne m’apprend donc rien !
Et de plus : j’ai écouté très attentivement cette émission de France-Culture où il était interviewé, et qui m’a donné envie de lire son livre… mais je me rends compte qu’il a brillamment condensé clairement dans l’émission l’essentiel du propos qu’il développe (“délaye” ?) dans le livre… et je ne suis pas certain que la lecture du livre m’apportera grand-chose de plus !

Feuillets d’automne  : “Roland Furieux” – Chant XII, 45-48

J’ai tout de même traduit un peu d’Arioste, pour me changer les idées des recherches immobilières…
Lequel Arioste, ici, dresse le portrait parfaitement “standard” dans les romans de chevalerie, de deux chevaliers qui s’affrontent, s’invectivent, et se ruent l’un sur l’autre. Roland, défié par Ferragus, ôte son heaume pour ne pas avoir d’avantage sur l’autre qui n’en porte pas, mais de fait, le combat est inégal… vous comprendrez pourquoi si vous lisez ce passage !