dimanche 5 novembre 2017

Un “succès” (?) surprenant

En regardant les statistiques des “pages vues” pour mon “Journal en ligne”, sur “WordPress”, ce matin, je reste ébahi pour celles d’hier samedi… (en orange)

05112017-stats

Pourquoi donc soudain un tel “rush” sur mes pages ? D’ordinaire, au contraire, les accès à ce site sont des plus maigres le samedi, je l’ai constaté souvent. Alors qu’est-ce qui a bien pu me valoir une telle notoriété (éphémère… puisque pour ce dimanche, le tsunami des fans semble déjà quelque peu tari…)
Après quelques instants de réflexion, je pense avoir trouvé : “Pokémon” ! J’ai employé ce mot par dérision, hier… et il se pourrait bien que, du coup, tous les aficionados de ce jeu débile ayant fait une “recherche Google” sur “La Toile” pour ce mot… aient trouvé quelque part un lien vers mon “Journal en ligne”  ? !
Pourtant, j’ai fait moi-même une recherche de ce genre, et même plusieurs, avec le “mot magique”… et je n’ai rien trouvé conduisant à ma page.
Alors j’ai pensé à la référence faite à Gérard Berry et à son livre. Mais mes recherches avec ces mots-là n’ont rien donné non plus en ce qui concerne mon Journal.
Je demeure donc perplexe… Quel peut bien avoir été l’origine du phénomène ? Autrefois, je pouvais savoir quelle avait été la requête ayant conduit un lecteur vers ma page. Mais maintenant, il paraît que c’est interdit — et je trouve cela bien dommage !
Certes l’outil me fournissant ces “statistiques” est très fruste : il prend en compte je crois, mes propres accès à mes pages… ce qui est idiot. Et je n’ai pas trouvé le moyen de les “filtrer”. Mais comme je fais tous les jours à peu près les même manoeuvres, avec un ou deux accès pour vérifier… Cela ne change pas grand chose à l’ensemble, on voit bien que cela reste assez stable.
Le mystère demeure donc, pour moi.

Pourquoi faire simple…

… Quand on peut faire compliqué ?
C’est ce que je me dis souvent en manipulant certains logiciels. Et par exemple le “Calendrier” disponible en standard sur le système du Mac.
Je n’avais pas vraiment l’occasion de m’en servir, n’ayant pas, jusqu’à ces derniers temps, d’activité de type “vivrensemble” non plus que groupusculaires… depuis mon départ déjà ancien du groupe “Marche ou crève” cher à Emmanuel.
Mais maintenant que me.nous (!) voici aux prises avec les Agences immobilières, et des “RV” ici et là, à Toulouse et à Bordeaux… Je me suis intéressé de plus près à ce dont je disposais pour gérer mon activité débordante !
J’ai re-découvert que je pouvais partager mon agenda avec celui de Mireille : c’est une très bonne chose ; mais encore faut-il qu’elle-même apprenne à l’utiliser… Je me suis donc mis en devoir de la guider (malgré ses instinctives réticences !) dans les méandres de l’utilisation de “Calendrier”. Et ce fut pour moi l’occasion de vérifier que malgré toutes ses “mises à jour” ce logiciel demeure compliqué à manipuler… ce qui a de quoi donner mille fois raison aux “accros” de l’agenda-papier !
Dans le cas de Mireille, c’est différent, car elle n’a jamais eu d’Agenda, et a toujours griffonné sur des bouts de papiers de tailles diverses, parfois recto-verso, qu’elle égare évidemment souvent… je suis un peu parvenu, je crois, à la persuader de l’intérêt qu’il y aurait, dans le cas présent, à ce que nous disposions sur nos “iPhones” respectifs d’un “calendrier” constamment mis à jour par l’un ou par l’autre… Mais cela ne m’empêche pas de souhaiter disposer de quelque chose de plus “cool”… je vais chercher s’il existe des applications un peu moins “tordues”, un peu plus “intuitives”… ce qui était pourtant, en principe, l’objectif des “développeurs” de chez Apple — autrefois du moins !

Feuillets d’automne  : “Roland Furieux” – Chant XII, 49-52

Si vous voulez savoir pourquoi il ne faut pas chatouiller le preux Roland sous les pieds… Lisez donc la page traduite aujourd’hui !